La tradition hôtelière au pied du mont Blanc

Publié le 15/03/2022
Claire
Vue de Chamonix vers le Mont-Blanc

Une formidable histoire intergénérationnelle racontée par nos hôteliers !

Chamonix a commencé à se développer en tant que destination touristique au milieu des années 1700 ; la première auberge à offrir l'hospitalité aux voyageurs a été ouverte par Madame Coutterand en 1770. Le premier hôtel "de luxe" fut l'Union, qui ouvrit ses portes en 1816, suivi par la Couronne, le Royale, l'Angleterre et bien d'autres.

Hôtel d'Angleterre copyright Musée Alpin

En 1783 Chamonix accueille 1 500 estivants, 5 000 en 1855, 12 000 en 1865, 24 000 en 1891, 51 000 en 1901 (année de l'arrivée du train à Chamonix), 332 000 en 1911... Si Chamonix a été le premier village à attirer les citadins pour découvrir les joies de la randonnée et de l'alpinisme, le tournant du siècle a ouvert la voie au tourisme hivernal, conforté par les premiers Jeux Olympiques d'hiver qui se sont déroulés dans la vallée en 1924.

La brochure de l'Office de Tourisme de la Vallée de Chamonix de 1922 recense au total 78 hôtels et auberges, et pas moins de trois Palaces-hôtels, totalisant plus de 4000 lits. La grande majorité de ces établissements appartenait et était gérée par des familles locales : Cachat, Claret-Tournier, Carrier, Tairraz, Folliguet, Chamel...

Aujourd'hui, la vallée de Chamonix compte environ 6 600 lits hôteliers pour un total de 21 000 lits professionnels (gîtes, clubs de vacances, campings...) Au cours des 100 dernières années, le métier d'hôtelier a connu de nombreuses mutations et la plupart des hôtels d'origine ont été transformés en appartements privés.

C'est pourquoi nous tenons à vous présenter les derniers hôtels multigénérationnels de la vallée de Chamonix. Nous rendons hommage à l'engagement de ces familles, à leur fort sentiment d'identité et à leur expression personnelle et authentique de l'hospitalité.

Hameau Albert 1er

 

Le Hameau Albert 1er 5*, Chamonix : 1903

Bonjour,  je me présente, Perrine Carrier, aujourd’hui directrice de notre établissement de famille, l’hôtel Hameau Albert 1er à Chamonix. Nous avons une histoire incroyable à raconter, et j’ai la chance de porter le flambeau, en tant que 5ème génération. 

Perrine Carrier

En quelques mots :  notre maison a été construite en 1903 par mon aïeul et nommée la Pension du Chemin de Fer.  Cette date correspond à l’arrivée de la ligne de chemin de fer et la construction de la gare SNCF à Chamonix. Les touristes allaient donc affluer par ce nouveau moyen de transport, notre hôtel est positionné à 100m de la gare.

hotel chemin de fer

Depuis cette date, l’évolution de notre établissement ne cesse de se faire en parallèle à l’histoire de la vallée de Chamonix, la conquête de hauts sommets et l’évolution des pratiques de la montagne. A titre d’exemple, le chauffage est installé en 1924 pour pouvoir accueillir des clients pour les 1er jeux olympiques d’hiver… Le tourisme d’hiver commence.

Aujourd’hui, notre petite pension de famille est devenue un Hameau ; le Hameau Albert 1er , au cœur de Chamonix, hôtel 5* de 37 chambres, suites et chalets, une table gastronomique, une table de pays, un spa avec piscine intérieure et extérieure face au Mont Blanc.

Hameau Alber 1er

L’évolution continue, nous ne cessons de nous remettre en question  avec comme maître mot de s’appuyer sur l’acquis des générations précédentes, le respect de notre identité pour se propulser vers l’avenir et ainsi proposer à nos clients une expérience à part entière, un séjour 5* mais ‘comme à la maison’, avec l’envie de partager notre attachement à ces montagnes et cette vallée qui nous insufflent humilité, respect, et une certaine idée du beau, du bon et bien.

Au plaisir de vous en compter d’avantage.

Perrine Carrier

 

 

Hôtel la Prairie, Les Bois : 1905

Notre établissement familial et saisonnier a été construit entre 1900 et 1905 par mon arrière grand-père HENRI CLARET-TOURNIER, cultivateur au village des Bois et guide de haute montagne durant l'été. Grand visionnaire, il comprit très vite que le tourisme allait se développer dans notre belle vallée.

Henri Claret-Tournier


En face de la ferme il construisit un petit hôtel de 10 chambres avec l'aide des ouvriers italiens (tailleurs de pierre) qui travaillaient à l'élaboration du chemin de fer. Le premier client arrive en été 1905, et très vite cette petite "pension" attire une belle clientèle. La tranquillité du village, le site enchanteur de l'hôtel, la gentillesse des patrons sont tout de suite mentionnés dans le livre d'or de la Prairie.

Hotel de la Prairie

Après Henri  (1905-1917), ma grand-mère Perlina prend la relève, dans le même esprit que ses parents (1918-1950). L'hôtel ne fonctionne que l'été car les hameaux sont trop éloignés du centre...
Vers les années 1950, mes parents Jean et Louisette Bossonney s'investissent dans l'hôtel en faisant de gros travaux. On trouve à la Prairie,le calme, la paix et une bonne table !

Prairie famille

A la mort de mon père en 1991, c'est moi qui m'investit avec passion dans ce petit hôtel de mon enfance. Chez nous pas de grand luxe, de la simplicité et un accueil chaleureux. L'intérieur, certes rénové garde son côté authentique avec un petit coté "vintage", et fonctionne encore uniquement l'été. Nos clients viennent rechercher le calme et un art de vivre. Comme ils nous disent: "A la Prairie on oublie tout, plus de stress, on est en communion avec la nature"... Certains n'utilisent jamais leur voiture durant leur séjour !

hotel et jardin

Au moment où je vous écris, la cinquième génération s'apprête à reprendre les rênes de l'établissement, en y apportant sa touche de jeunesse !

Il est vrai que nous faisons face à de nombreuses exigences, tant administratives que financières, mais le respect que nous portons à nos anciens et au patrimoine qu'ils ont construit avec leur travail et leur foi en notre vallée,  est plus fort que tout.

Geneviève Lochet

 

L’hôtel Aiguille du Midi, Les Bossons : 1908

Notre établissement est en activité depuis maintenant 5 générations. Nous sommes fiers de continuer cette tradition familiale. A l’ouverture, il s’agissait simplement d’une maison de campagne qui accueillait les premiers touristes à Chamonix, venus en train. Il n’y avait qu’une saison touristique : l’été. A l’époque, pas question de rester une nuit à l’hôtel. C’était un mois minimum et en pension complète !

Hotel Aiguille du Midi

Année après année, l’établissement s’est agrandit et modernisé : création de salle de bain dans chaque chambre, équipements de loisirs, développement de l’offre de restauration avec des produits fait Maison, ouverture d’une terrasse... Chaque saison offre son lot de nouveautés et d’améliorations constantes. Prochainement la fibre, les bornes électriques pour les voitures, la réfection du spa… les projets ne manquent pas !

Hotel Aiguille du Midi

Si la situation géographique de l’hôtel face au majestueux Glacier des Bossons et à l’Aiguille du Midi attire les voyageurs, la raison pour laquelle nos clients reviennent, c’est pour l’accueil : un sourire, un mot gentil, un conseil, la reconnaissance. Ici tout est spontané et humain. Nous avons plaisir à retrouver nos « habitués » à chaque période de l’année. Nous avons d’ailleurs fêté l’an passé les 50 ans de Fidélité à la vallée de Chamonix de 2 clientes belges ! Il n’est pas rare de fidéliser plusieurs générations de clients qui ont eux aussi beaucoup de souvenirs en ces lieux.

La 5ème génération

Entre tradition et modernité, il n’y a pas besoin de choisir. Nous nous attachons chaque jour à adapter notre établissement à la demande tout en gardant nos valeurs : la simplicité, l’authenticité et la convivialité.

Carla, Vincent, Marie-Laure et Antonin, la cinquième génération.

Hôtel Richemond, Chamonix : 1914

Edifié en 1914, cette institution chamoniarde est gérée par la même famille depuis 5 générations. En effet, la famille Folliguet compte parmi les plus anciennes de Chamonix. En 1945 Geneviève Folliguet épouse Jean Sarraz-Bournet et aujourd'hui ce sont leur petits-enfants qui dirige l'hôtel avec toujours la même passion pour les lieux.

Hotel Richemond

Situé en plein coeur de Chamonix, surplombant la rue la plus commerçante de la station, le Richemond interpelle car il semble surgir d'un autre temps ! Le magnifique bâtiment en granite haut de 5 étages abrite 52 chambres et les éléments d'architecture et de décoration de l'époque sont encore visibles. Certains meubles sont d'origine et le hall d'entrée avec sa cheminée et son bar respire l'art de vivre en toute simplicité. L'hôtel présente toutes les qualités d'accueil d'une grande maison authentique.

Claire et Bruno

Claire Sarraz-Bournet et son frère Bruno connaissent par cœur l’histoire, parfois mouvementée, de ce bel établissement. La Première Guerre mondiale entraîna provisoirement la fermeture de l'hôtel, il connut un âge d’or dans le Années Folles, traversa avec fracas la seconde guerre mondiale, avant de retrouver un nouveau souffle avec l’avènement des sports d’hiver.

Hotel Richemond

Devant l'hôtel se situe la Villa Beauséjour, construite au XIXème siècle, qui a notamment accueilli le célèbre alpiniste anglais Edward Whymper en 1896. Une plaque sur la villa témoigne de son passage.