Le Montenvers : Une histoire, des projets

Publié le 02/06/2021
Nouveautés
Le train du Montenvers avec vue sur la Mer de Glace

Lorsque les habitants de la vallée de Chamonix voient démarrer le premier train depuis la gare du Montenvers en août 1908, ils ont sans doute oublié que quinze ans plus tôt, ce projet avait été fortement rejeté par la population et le Conseil Municipal. 

A l’époque, en plus de l’agro-pastoralisme, conduire les touristes au Montenvers à dos de mulet représente un gagne-pain indispensable pour 650 familles, dont les membres travaillent comme guides, rantourneurs* ou muletiers.

Touristes sur la Mer de Glace © Musée Alpin Chamonix

Malgré de vives protestations, le Conseil Général valide le projet d’une voie ferrée longue d’un peu plus de cinq km, équipée d’une crémaillère pour atteindre 1913m d’altitude, au-dessus de la Mer de Glace.
La gare du Montenvers sera construite à deux pas de la gare PLM  (Paris Lyon Marseille), qui achemine déjà depuis 1901 des touristes de plus en plus nombreux à Chamonix. 
 
Le chantier débute en 1906, une construction titanesque pour 250 ouvriers qui travaillent dans des conditions très difficiles. Parmi eux, beaucoup de maçons piémontais, réputés pour leur expertise à tailler le granit. 

Le chantier du Montenvers  ©Denis Cardoso

Le 9 août 1908, le train dépose ses premiers voyageurs sur un quai provisoire, « à vingt minutes de l’hôtel du Montenvers, auquel on accède sans fatigue par un bon sentier. Le merveilleux spectacle dont on jouit de la terrasse de l’hôtel se trouve ainsi mis à la portée des personnes les moins ingambes et la Mer de Glace devient, dès à présent, le glacier le plus facilement accessible ».
En 1909, le train atteint finalement le Montenvers.

Le premier train du Montenvers © collection Gay-Couttet

En 1946, George Claret creuse la grotte dans le glacier, pour permettre aux visiteurs de découvrir l’intérieur de la Mer de Glace.

Les locomotives à vapeur laisseront la place en 1954 à des motrices électriques, une première pour un train à crémaillère. En 1962, des motrices diesel les remplaceront définitivement.

En 1988, le niveau de la Mer de Glace a beaucoup baissé et on construit une télécabine pour faciliter l’accès au glacier. En 1993, la ligne ouvre l’hiver, après de grands travaux de sécurisation.

Aujourd’hui, le niveau de la Mer de Glace est celui qu’elle avait au Moyen-Age, avant le dernier Petit Age Glaciaire. Durant tout l’été, des glaciologues se relaient sur le site du Montenvers pour expliquer l’histoire du plus grand glacier de France.

Vue Mer de Glace

La fonte de la Mer de Glace est devenue un symbole de l'impact du réchauffement climatique, qui est multiplié par deux dans nos régions alpines. Depuis 140 ans le glacier a reculé de deux kilomètres et a perdu 220m d'épaisseur au niveau de la gare du Montenvers, dont 100m dans les dernières trente années. Depuis le bas de la télécabine, il faut maintenant descendre 550 marches pour atteindre le glacier. 

UN NOUVEAU PROJET POUR LE MONTENVERS

Actuellement la Compagnie du Mont-Blanc et la Collectivité travaille sur une reconfiguration de ce site emblématique, en s’appuyant sur les travaux menés dans le cadre d’AdaPT Mont-Blanc. Le projet de réhabilitation du Montenvers prévoit notamment un déplacement de 600 m en amont de la télécabine descendant à la Mer de Glace et la création d’un centre international d’interprétation des glaciers et du climat, dont l’ambition sera d’aider le grand public et les scolaires à comprendre les phénomènes liés au réchauffement climatique. Coût de ces deux projets : 27 M d’euros, via une délégation de service public. Date de fin de projet 2025.

Le nouveau projet du Montenvers ©Compagnie du Mont-Blanc

https://www.montblancnaturalresort.com/fr/

Espace Pro-Presse

D'autres articles de cette catégorie

Publié le 06/04/2021

Atelier Colette - La Boutique Nomade

Publié le 22/01/2021

AU FIL DU RAIL : Jeux de Piste